isolation sans sous toiture

Ce forum traite de l'isolation et du chauffage. Posez vos questions concernant le choix des isolants, les règles à respecter pour l'étanchéité à l'air, l'inertie thermique, les ponts thermiques, l'isolation répartie, intérieure ou extérieure (ITE)... La ventilation, indissociable de l'isolation, est également traitée sur ce forum.

Modérateur : Modos

gepec1
Messages : 24
Enregistré le : 14/03/09 11:07

Message par gepec1 »

Bonjour à tous, suis nouveau sur ce forum.
D'habitude je me contente de lire avec beaucoup d'interêt les divers commentaires qui s'y trouvent (questions/réponses). Mais là au vue de cette photo de couverture en tuile jointoyée, j'en suis resté vraiment surpris !!

Je nai jamais, vu en 35 ans de fréquentation des métiers du bâtiment (un peu partout en france), une couverture en tuile mécanique, car il s'agit bien d'après la photo, de tuile mécanique jointoyée au ciment. Ni en aucun autre produit de jointoiement pour ce type de tuile. Par ailleurs, je ne suis pas persuadé que le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) cautionne ce type de pose pour ce matériau.

A mon avis ça a dû être fait pour une raison bien particulière...Huumm...peut être douteuse? je ne comprends pas. Je dirais même plus: PRUDENCE !!
Je vous conseillerai quand même l'avis d'un bon pro avant d'envisager l'isolation et la création d'une chambre sous cette toiture. (Temps de travail et matériel perdu si à refaire, notement le placo)
Salut à tous!

matheysinus
Messages : 4297
Enregistré le : 19/04/06 06:55
Localisation : Haute Marne

jointoiement de toiture

Message par matheysinus »

je rejoindai l'avis de gepec1 (cf mon message ci dessus)
il a toujours été fortement déconseillé d'associer un matériau rigide comme du mortier à une couverture en tuile qui présente une certaine souplesse
Avec le temps et la patience, la feuille de murier devient soie

Avatar du membre
Walter
Messages : 4168
Enregistré le : 01/04/06 17:12
Localisation : Provence (84)

Message par Walter »

Bonjour.
Je signale en passant qu'il est autorisé de jointoyer les tuiles de rive et les faîtières à condition de ne pas employer de mortier à base de ciment. La chaux entre autres est tout à fait recommandée pour cet usage.
La différence entre le génie et la bêtise, c'est que le génie a ses limites

Avatar du membre
xavinou
Messages : 1538
Enregistré le : 21/04/07 15:42
Localisation : Nord (59)
Contact :

Message par xavinou »

Bonjour à tous,

Bien que certainement discutable, cette méthode est souvent employée dans la région, afin de réduire la pénetration du vent et de la pluie dans les combles.
Sans ce collage, en cas de fort coup de vent, les tuiles parviennent à se déplacer, ouvrant des brèches dans l'étanchéité. Je crois pouvoir dire, que par manque de connaissance, cela est parfois réalisé au ciment et non à la chaux...

Ce qui serait intéressant, ce serait d'indiquer à Jay59280, que je salue, comment différencier un mortier au ciment d'un mortier à la chaux, par simple examen visuel. Cela lui permettrait de se faire une idée de l'état de sa toiture.

Merci
Réparer, ça doit être moins cher que remplacer ...

Avatar du membre
Walter
Messages : 4168
Enregistré le : 01/04/06 17:12
Localisation : Provence (84)

Message par Walter »

Bonjour xavinou
Je suis personnellement incapable de différencier visuellement un mortier de chaux d'un mortier réalisé avec du ciment, notamment si ce dernier est de teinte relativement claire.
Signalons qu'il existe des colles spécifiques et très efficaces, se présentant en cartouche, pour coller les tuiles. Leur prix est cependant relativement élevé.
La différence entre le génie et la bêtise, c'est que le génie a ses limites

junck
Messages : 24
Enregistré le : 06/03/09 13:15
Localisation : F - 65 - Tarbes

Message par junck »

Pour info : j'ai aménagé une grande chambre dans mes combles pour les

deux grands c'était la même configuration que chez toi ...(exactement).

J'ai d'abord mis de l'isolant mince entre les chevrons (agrafés avec un pli

au milieu du chevron circulation d'air oblige) ensuite j'ai posé un lambris

bois directement cloué aux chevrons...

Résultats mitigés : Le + très peu encombrant (pas de perte de hauteur)

Le - l'isolation semble limite mais nous parvenons tout de même à

maintenir 19° grâce à un petit module de clim réversible bon marché...

Voilà pour l'expérience !

Bon courage

RV
Quand le ciel créa le temps il en créa suffisament (proverbe mongol)

ginalopez
Messages : 8
Enregistré le : 14/04/14 20:40

Message par ginalopez »

Totor a écrit :L'efficacité des "isolants minces", notamment comparés à de la laine de roche, a déjà fait l'objet de nombreux commentaires sur ce site.

Résumé : Un isolant mince est très efficace pour stopper les pertes par rayonnement et très peu efficace contre les pertes - malheureusement les plus courantes dans une maison - par conduction ...
Mais c'est quoi la différence entre le rayonnement et la conduction ?

victoire
Messages : 1
Enregistré le : 06/07/14 03:59

Message par victoire »

Oh, et cela, je crois que je ne peux pas vous aider. . Parce que je ne sais pas comment obtenir



---------------------------------------------------------------------------

Avatar du membre
Totor
Messages : 5108
Enregistré le : 14/06/01 11:49
Localisation : France

Message par Totor »

Bonjour,

Question (dans le domaine thermique) : Mais c'est quoi la différence entre le rayonnement et la conduction ?

Explications simplifiées

- Rayonnement : Transfert de l'énergie thermique par des rayons infra-rouges (un genre de lumière invisible pour nos yeux mais perceptible par notre peau). Ce transfert est direct (en ligne droite, dans tous les sens à partir de l'émetteur) et n'a besoin d'aucun support (il se propage même dans le vide).
Celui du Soleil est un exemple. Mais on "ressent" aussi ce rayonnement directif en s'approchant d'une source chaude : un radiateur, une flamme ...

- Conduction : Transfert de l'énergie thermique à travers un corps matériel, ce qui suppose que ce corps "peut" transmettre (plus ou moins) cette chaleur. Cela implique une "valeur de conduction" par unité de matière pour les comparer entre elles.
Les métaux sont en général de bons conducteurs thermiques, le cuivre et l'aluminium par exemple. De toute façon, entre le départ du chauffage et l'arrivée à l'autre bout du corps, il y a toujours une perte, une "difficulté" de passage (c'est à cause de la résistance thermique, comme en électricité).
D'autres corps sont plus ou moins isolants thermiques, l'air, des plastiques, le bois, le ciment, le verre, les textiles, etc ...

- Convection : C'est une conséquence des 2 autres, notamment de la conduction : Soit une source de chaleur dans une maison, par exemple un "radiateur". Celui-ci va chauffer l'air ambiant, qui se dilate (loi physique) et donc qui monte vers le plafond puisque plus léger. Il est remplacé par de l'air non chauffé qui vient en dessous et qui va être chauffé à son tour. Celui produit ainsi une circulation d'air chaud qui monte à partir de la "source de chauffage" et qui va redescendre plus loin après avoir perdu ses "calories" par échange thermique (conduction notamment) avec tous les éléments qu'il rencontre dans la pièce. C'est un cycle de "brassage" par apport d'air chauffé.

Nota : La conduction est une partie importante des pertes de chaleur dans une maison. C'est pourquoi il faut limiter ces pertes en plaçant aux endroits les plus déperditifs des "isolants thermiques" dont la conduction thermique est la plus faible possible. Mais il ne faut pas oublier pour autant les pertes par rayonnement en hiver ...

OK ?

ne pas monter bien haut, peut être ... mais tout seul !

christophepe
Messages : 1
Enregistré le : 07/11/15 05:54

Message par christophepe »

Totor a écrit :Bonjour,

Question (dans le domaine thermique) : Mais c'est quoi la différence entre le rayonnement et la conduction ?

Explications simplifiées

- Rayonnement : Transfert de l'énergie thermique par des rayons infra-rouges (un genre de lumière invisible pour nos yeux mais perceptible par notre peau). Ce transfert est direct (en ligne droite, dans tous les sens à partir de l'émetteur) et n'a besoin d'aucun support (il se propage même dans le vide).
Celui du Soleil est un exemple. Mais on "ressent" aussi ce rayonnement directif en s'approchant d'une source chaude : un radiateur, une flamme ...

- Conduction : Transfert de l'énergie thermique à travers un corps matériel, ce qui suppose que ce corps "peut" transmettre (plus ou moins) cette chaleur. Cela implique une "valeur de conduction" par unité de matière pour les comparer entre elles.
Les métaux sont en général de bons conducteurs thermiques, le cuivre et l'aluminium par exemple. De toute façon, entre le départ du chauffage et l'arrivée à l'autre bout du corps, il y a toujours une perte, une "difficulté" de passage (c'est à cause de la résistance thermique, comme en électricité).
D'autres corps sont plus ou moins isolants thermiques, l'air, des plastiques, le bois, le ciment, le verre, les textiles, etc ...

- Convection : C'est une conséquence des 2 autres, notamment de la conduction : Soit une source de chaleur dans une maison, par exemple un "radiateur". Celui-ci va chauffer l'air ambiant, qui se dilate (loi physique) et donc qui monte vers le plafond puisque plus léger. Il est remplacé par de l'air non chauffé qui vient en dessous et qui va être chauffé à son tour. Celui produit ainsi une circulation d'air chaud qui monte à partir de la "source de chauffage" et qui va redescendre plus loin après avoir perdu ses "calories" par échange thermique (conduction notamment) avec tous les éléments qu'il rencontre dans la pièce. C'est un cycle de "brassage" par apport d'air chauffé.

Nota : La conduction est une partie importante des pertes de chaleur dans une maison. C'est pourquoi il faut limiter ces pertes en plaçant aux endroits les plus déperditifs des "isolants thermiques" dont la conduction thermique est la plus faible possible. Mais il ne faut pas oublier pour autant les pertes par rayonnement en hiver ...

OK ?
Bonjour,
Là c'est très clair. Merci. C'est vrai qu'on a tendance à se perdre avec le rayonnement et la conduction.

Avatar du membre
Admin
Site Admin
Messages : 2061
Enregistré le : 11/06/01 10:25
Localisation : Ile-de-France
Contact :

Re: isolation sans sous toiture

Message par Admin »

Pour charger des images utilisez la fonction "Pièces jointes"

Répondre