Les fenêtres de toit

Les fenêtres de toit (ou châssis de toit) sont des ouvrants aux multiples possibilités. Elles sont indispensables pour apporter de la lumière dans les combles aménagés. Leur installation est relativement simple (par rapport aux anciennes fenêtres de toit), y compris en rénovation…

Attention toutefois, l’installation de ce type d’ouverture doit faire l’objet d’une demande d’autorisation de travaux à la mairie. Si vous êtes en immeuble collectif, il est nécessaire de demander au préalable l’autorisation de l’assemblée générale des copropriétaires.

Les fenêtres de toit sont adaptées pour des toitures ayant des pentes de 15 à 90°. L’ouverture du vantail peut s’effectuer par rotation, il s’agit dans ce cas d’un châssis oscillant. Le vantail est en rotation sur un axe situé à mi-hauteur du dormant.
Le châssis peut aussi avoir une ouverture par projection, il porte alors le nom de châssis tabatière : l’ouvrant dégage complètement l’ouverture. Les modèles de fenêtre de toit actuels combinent généralement les deux types d’ouverture.
Ces fenêtres sont disponibles dans de nombreuses dimensions. Veillez à choisir un modèle adapté à la structure de votre charpente et à la hauteur des combles. De plus, il doit assurer un éclairage optimal de la pièce.

Les châssis et le cadre de l’ouvrant sont généralement en bois, toutes les parties extérieures sont habillées d’aluminium. Le vitrage est double et peut être accompagné de divers systèmes d’occultation (store d’occultation totale, store à lamelles), voire d’un système de volet roulant placé à l’extérieur. Dans ce cas, il est nécessaire de prévoir une alimentation électrique.

Afin d’être manipulé aisément, d’apporter éventuellement de la visibilité, le haut du châssis ne doit pas dépasser une hauteur comprise entre 1,85 et 2,20 m. En partie basse, le garde-corps doit être d’au moins 90 cm.

Pour la pose, il est recommandé de créer une trémie dans la charpente pour installer le châssis. Si les combles sont pourvus d’une isolation thermique, il faudra la déposer pour accéder aux pièces de charpente. Si la charpente est nue, prévoyez les transformations à effectuer. Selon la taille de la fenêtre de toit, il faut recouper certaines parties de la charpente et ajouter de nouveaux éléments pour renforcer l’ensemble. La solution la plus simple consiste à installer le châssis dans l’espace entre deux chevrons. Si un chevron doit être recoupé, il est alors nécessaire de le renforcer ou de créer un chevêtre pour reprendre les forces exercées sur la charpente. Si l’espace est trop important, il faut créer un chevêtre aux dimensions du châssis. Un grand châssis peut être installé entre pannes.

Côté intérieur, intégrez le châssis dans l’isolation thermique avec un cadre d’habillage qui permet d’évaser l’encadrement afin d’apporter plus de lumière.

D’après Le grand livre de la menuiserie © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *