Les principes de la thermique dans l’habitat

Une habitation est un ensemble composé de divers matériaux en contact avec un environnement plus ou moins froid ou chaud en fonction de la saison, de l’heure ou des conditions météorologiques. Les transferts de chaleur et les échanges gazeux se produisent en permanence. Si l’environnement des habitations était constant et tempéré, la température intérieure pourrait être égale à la température extérieure. Comme tel n’est pas le cas, et pour satisfaire le confort des habitants, il convient de réguler les échanges thermiques, en tentant de rétablir des conditions idéales d’habitabilité. Pour ce faire, il est nécessaire de dépenser de l’énergie ou de contrôler les flux, notamment grâce à l’isolation. En plus de l’isolation, d’autres paramètres sont à considérer dans un projet de construction : c’est la thermique de l’habitat, qui permet de mieux comprendre les mécanismes et les règles applicables pour parvenir à un objectif d’efficacité énergétique.

Continuer la lecture de « Les principes de la thermique dans l’habitat »

L’isolation thermique

La performance énergétique d’une habitation dépend de nombreux critères dont l’isolation thermique est l’un des principaux. Or l’isolation thermique passe aussi par le choix des matériaux, un système de ventilation permanent et efficace, la prise en compte de l’étanchéité à l’air ou encore la mise à profit de l’inertie thermique.

Dans le neuf autant que pour une rénovation, une isolation thermique adaptée, efficace et bien réalisée entraînera d’importantes économies – notamment pour le chauffage et la climatisation : le confort s’en trouvera amélioré en toutes saisons. Une isolation efficace, c’est aussi une mise en œuvre irréprochable des matériaux, qu’on les pose soi-même ou qu’on s’en remette à un professionnel.

Continuer la lecture de « L’isolation thermique »

Les groupements d’éléments électriques

Selon la disposition des éléments dans un circuit électrique, leur groupement n’aboutit pas aux mêmes valeurs. Pour simplifier la compréhension, seuls des circuits en courant continu sont présentés dans l’illustration ci-dessous.

Les éléments en série
On dit d’éléments qu’ils sont en série lorsqu’ils sont placés les uns à la suite des autres. S’il s’agit de générateurs, par exemple des piles, la tension disponible aux bornes de l’ensemble correspond à la somme des tensions de chaque élément. Par exemple, trois piles de 1,5 V placées en série fournissent une tension de 4,5 V. Attention, les piles ne doivent pas être installées en opposition (borne plus contre la borne plus d’une autre pile) : elles se déchargeraient.

Continuer la lecture de « Les groupements d’éléments électriques »

Le matériau bois

Pour comprendre la nature du matériau de base utilisé en menuiserie, il convient de connaître la croissance de l’arbre et sa constitution.
Un tronc d’arbre n’est pas un matériau uniforme et homogène, il présente différentes couches dues à sa croissance, comme le montre la coupe transversale d’un tronc .
En partant du centre, on distingue :
– la moelle, partie centrale souvent sujette aux maladies, est importante au début de la croissance, puis peut disparaître avec le temps ;
– le duramen (ou bois parfait) est la partie noble utilisée en menuiserie. Elle est dure et dense, constituée de cellules mortes où la sève ne circule plus. La conservation de cette partie est assurée par des tanins, des résines ou des gommes. Elle assure la solidité de l’arbre et se forme à partir de l’aubier par cycles de croissance annuelle (cernes) ;

Continuer la lecture de « Le matériau bois »