Les raccords en PVC

Parmi les avantages du PVC évacuation, il y a sans nul doute la richesse des raccords disponibles pour tous types d’installations et cas de figure…

La souplesse de fabrication du PVC permet aux fabricants de créer toutes sortes de raccords. Outre les modèles traditionnels inspirés de la fonte, on trouve de nombreux raccords spécifiques au PVC, qui autorisent une multitude de solutions de mise en œuvre.
On distingue les raccords droits, les coudes, les embranchements, les culottes, les réduc­tions, les éléments à joint de dilatation et les tampons.

Les raccords droits comprennent les manchons à butée, permettant de raccorder deux tubes de même diamètre, les manchons de dilatation horizontaux ou verticaux, les manchettes de réparation, pour le raccordement sur un tube endommagé ou les manchettes d’adaptation, pour prolonger une canalisation existante.

Les coudes respectent les mêmes inclinaisons que les coudes en fonte. On trouve les coudes simples (20°, 30°, 45°, 67° 30 ou 87° 30), des coudes doubles parallèles ou d’équerre. Il existe des coudes spéciaux, avec joint élastomère pour la reprise sur une canalisation dans un autre matériau, avec joint à lèvre et servant au branchement démontable des appareils sanitaires, ainsi que des secteurs de coude (portion de coude avec une inclinaison de 15 ou 30°). On trouve également des culottes avec joint de dilatation incorporé.
Les culottes peuvent être simples ou doubles. Elles possèdent un ou deux raccordements de même diamètre. Les culottes doubles peuvent être parallèles ou d’équerre.

Les embranchements peuvent également être simples ou doubles, parallèles ou d’équerre. Les raccordements ont un diamètre inférieur à celui du passage principal. Les culottes oblongues, les multiconnecteurs et les cônes d’augmentation permettent le raccordement de petites évacuations par emboîtement direct.
On trouve aussi des selles de branchement permettant le piquage sur des canali­sations existantes.

Les réductions permettent de passer d’un diamètre à un autre.

Parmi les tampons, ceux de visite sont pourvus d’un embout fileté et d’un bouchon permettant d’accéder à l’intérieur de la canalisation en cas d’engorgement. Les tampons de réduction, en PVC ou en élastomère, permettent le raccordement d’une ou de plusieurs petites canalisations dans une canalisation principale.

Les raccords sont disponibles avec des extrémités mâles ou femelles. Les extré­mités mâles ne peuvent s’adapter que dans les extrémités femelles avec emboî­ture. Pour raccorder deux extrémités mâles (tubes de même diamètre), il faut utiliser un manchon. Les raccords les plus courants sont à coller, mais il existe également des systèmes sans collage : système JR. Certains raccords sont disponibles uniquement dans certains diamètres.

La figure suivante illustre les principaux raccords que l’on peut trouver dans le commerce.

D’après La plomberie © DFTG

Laisser un commentaire